• Sans nouvelle de votre part

      Chère Madeleine,

      Je t'écris le coeur las. Entre l'attente de la belle saison et celle du feu vert de la bancassurance pour la grande migration, voici quatre mois que la vie du foyer concubinal ressemble à cela :


      En attendant que tout ce beau monde se mette d'accord en explosant allègrement les délais, je couds deux-trois trucs en rêvassant aux étés de naguère. Heureusement Monsieur a décidé de mettre un peu de piquant dans ce passe-temps, en me présentant la requête suivante : me faire (moi-même) une jupe à bretelles. Jaune, courte, avec les bretelles qui tombent (sic). Il serait utile de rappeler qu'il déteste les bretelles en temps normal parce que ça fait prolo (d'après ce que j'ai compris)(le short Lekala est donc son ennemi juré). Je me suis promis par devers moi de brancher Clotaire Rapaille sur ce mystérieux glissement du code culturel de la bretelle selon son degré d'ajustement, et me suis mise au travail.

      Entre temps, j'ai reçu un dodu colis de ravitaillement, et si tu avais eu de mes nouvelles par le coursier Instagram, Madeleine, voici ce que tu aurais probablement aperçu mercredi dernier :

    Chère Madeleine

    #sansfiltre
    #cesttropbio
    #maisquiinvestitencoredanslapierre
    #desshorts
    #unejupe
    #destorchons
    #ouidestorchons
    #allezraccroche
    #nontoidabord

      C'est le petit jaune au milieu qui nous intéresse : 1m50 de chambray Safran des Trouvailles d'Amandine. Je ne sais pas toi Madeleine, mais je le vois plutôt beurre frais ce tissu. Toujours est-il que c'est de la très bonne came, que je ne saurais que te recommander.

    Chère Madeleine

      Le modèle s'appelle comme toi, et il provient de chez Victory Patterns. Je l'avais acheté pour Madame Taillefine avant que la vie ne nous entraîne sur un autre projet et j'avais donc en stock ce patron pdf déjà imprimé et découpé en taille 8. J'ai raboté 25cm au bas de la jupe, restait juste de quoi faire un ourlet sous les poches. Je n'ai pas vraiment suivi les instructions, aidée en cela par la qualité du dessin technique. La réalisation s'est passée agréablement, avec ses moments de grand kif (les surpiqûres des poches) et de grand doute (les boutonnières, contrastantes ou pas ?).

    Chère Madeleine

    Chère Madeleine

    Chère Madeleine

      Les suspendeurs, heu pardonne my french, les bretelles, sont fixées au dos par une couture facile à défaire au lieu d'un bouton, pour pouvoir les ajuster dans le futur si nécessaire. Je te laisse juge de leur degré de mou.

    Chère Madeleine

    Chère Madeleine

      Le haut de la patte de fermeture baille un peu, et ce n'est pas faute d'avoir ajouté une petite bande de thermocollant tout du long. Les boutons en bois ont par contre fière allure sur ce jaune !

    Chère Madeleine

      En y regardant de plus près, le raccourcissement a tout de même une influence sur le tombé de la jupe, qui reste toute plate au niveau des poches, repoussant le volume de la découpe parapluie devant et derrière.

    Chère Madeleine

    En vue subjective, ce n'est pas très enthousiasmant.

    Chère Madeleine
      Le tour de taille est juste, debout ça va même si un vêtement qui tient uniquement par la taille est toujours un peu inconfortable, mais assise cela me comprime le bas de la cage thoracique ce qui est un peu agaçant à la longue. Je ne sais donc si ce vêtement rejoindra la catégorie "pour parader quand Monsieur est dans les parages" ou s'il sera complètement adopté.

      Arrivée ce stade, tu ne poursuis probablement ta lecture que pour connaître l'avis de Monsieur. Il a dit "Ouais". Et parmi les 50 nuances du "ouais" masculin, le décryptage des mimiques faciales accompagnant cette production gutturale permettait de situer cette dernière entre le contentement et le ravissement. Il eût fait beau voir du contraire !

    Chère Madeleine

    Tiens, j'ai la tête de ma sœur aînée sur cette photo...

      Et toi Madeleine, as-tu déjà reçu pour toi-même les directives fantaisistes de ton ou de ta bien-aimé(e) ? As-tu su te montrer à la hauteur ? Existe-t-il un type de vêtement que tu peux enfiler rien que pour l'énerver ?

      J'aperçois une éclaircie et des cumuli, aussi je te laisse là pour aujourd'hui.

    Chère Madeleine

    À plus, Madeleine !


  • Commentaires

    1
    Mercredi 22 Juin 2016 à 18:02

    Je dis mouais aussi, c'est très chouette, mais c'est d'la triche : taille fine, jolies gambettes. Je n'ai plus tout ça depuis un bon moment!!!

    Bravo Miss

      • Mercredi 22 Juin 2016 à 21:00

        J'ai l'impression d'être Blanche-Neige là ;-)

    2
    *isolde*
    Mercredi 22 Juin 2016 à 18:24

    la couleur te va merveilleusement en tous cas ...

    j ai bien ri en lisant le paragraphe sur les "50 nuances du "ouais" masculin"

    bravo :-)

      • Mercredi 22 Juin 2016 à 21:02

        Oui, j'ai eu de la chance pour la couleur, qui en plus fait écho à celle de la chemisette.

    3
    Marie
    Mercredi 22 Juin 2016 à 18:29
    Marie

    Elle est très chouette cette jupe-à-bretelles-qui-tombent-en-tissu-bio-comme-les-carottes ! Et puis quelle reconnaissance de TonMonsieur avec ce 'ouais' si expressif ! (J'ai ai déjà parlé ici, je n'arrive toujours pas à savoir si les fringues dites "C'est toi qui l'a fait ?" plaisent ou non à MonMonsieur, même quand je ne les ai pas cousues... MonMonsieur prétend que oui mais...? Et comme là, tout ce que je couds termine à la poubelle, autant dire que... Je tricote ^_^)

      • Mercredi 22 Juin 2016 à 21:10

        Ah, c'est la scoumoune couturesque... J'espère que tout va bien côté tricot :-P
        Il a quand fallu que j'obtienne un deuxième "ouais" pour trancher parce que le premier était très poker face...

    4
    Mercredi 22 Juin 2016 à 18:33
    Caliclo

    So nice!! Joli modèle. La couleur est très sympa et le choix de boutons est top. Tiens il faudrait que je demande à l'homme de me mettre au défi. Par contre je sais ce qu'il n'aime pas : mon pantalon d'été en viscose fluide. Parfois il m'envoie des photos en faisant semblant de le brûler ou de le jeter par la fenêtre. Ça nous fait marrer mais il m'a à demi avouer qu'il n'était pas SI mal! Victoire! mouhaha

      • Mercredi 22 Juin 2016 à 21:12

        Il n'y a donc pas que la blogueuse qui aime mettre en scène ses vêtements !

    5
    Véro
    Jeudi 23 Juin 2016 à 00:01

    Sexy, la petite écolière! Monsieur a bon goût. Et j'adore les mimiques, surtout celle piquée à Émilie le papillon.

    Encore une fois, j'ai bien ri avec ta prose alerte. Et un vêtement qui a bien plu à mon Monsieur, c'est un pyjama pour cet été réalisé avec un tissu Liberty destiné à l'origine à une robe. Car ma fille a explosé de rire en le voyant: "maman, c'est pour la campagne, tu vas garder les vaches? ".

      • Jeudi 23 Juin 2016 à 21:50

        L'hommage par la pose était involontaire, mais il est vrai que le tombé de la jupe me fait penser aux modèles affectionnés par Émilie.
        Un monsieur qui aime le style petite maison dans la prairie, c'est plutôt cool.

    6
    catherine
    Jeudi 23 Juin 2016 à 10:12
    catherine

    Toujours un délice de te lire... quelle plume !
    Ouais... je plussoie très sympathique cette jupe avec ses suspendeur, m'sieur l'a approuvé avec la bonne nuance de ouais. L'été dernier le m'sieur d'ici "ouaitait" une blouse qui flirtait avec l'allure d'un sac à patatoes : - " il est joli ce tissu, j'aime bien le tissu mais... il n'a pas de forme ce modèle, c'est dommage". Improvisée retoucheuse j'ai fait des pinces et depuis "ouais" : cette blouse est une de mes favorites !

      • Jeudi 23 Juin 2016 à 21:52

        Ouah, mais ce monsieur a atteint un niveau avancé dans la critique constructive, c'est précieux !

    7
    catherine
    Jeudi 23 Juin 2016 à 10:13
    catherine

    ses... suspendeurS !

    8
    Jeudi 23 Juin 2016 à 10:43
    La Couture Rose

    J'adore ! Bon choix de couleurs... C'est rageant quand même pour la taille, mais le tombé n'est pas choquant !

    perso tant qu'il y a un decolleté le mien s'en fou. Et je ne le laisse pas choisir, il va me prendre le truc a 34 pièces  ou le livre de lingerie ou faut 10 matieres 1ères pour 10cm de recouvrement maximum...

    Je croise les doigts pour une migration rapide !!!

      • Jeudi 23 Juin 2016 à 22:04

        Que dire... Sinon que tout ce qui est décolleté et/ou moulant est également accepté ici avec une passivité déconcertante :-)

    9
    Lundi 4 Juillet 2016 à 23:56
    Olivia

    Bonsoir,

    Amusant ce patron ! Etonnante la couleur "beurre frais"...

    Pour la partie "aplatie" ce ne serait pas dû aux poches ?

    En tous cas c'est toujours un plaisir de passer lire ton blog.

    A bientôt

      • Mardi 5 Juillet 2016 à 21:19

        Eh si, c'est dû aux poches plus fermes que le reste !

    10
    Cilou6
    Vendredi 8 Juillet 2016 à 11:10
    Cilou6

    Mon Nomme à moi, il me gratifie d'un "oui, bien", ou d'un "oui, très bien" distrait sur le même ton que celui qu'il employait pour les réalisations dessinées ou pâte-à-modelesque de ma fille quand elle avait 4 ans... et il m'est pénible d'admettre que mon bébé n'était pas un Michel Ange miniature...

    Ce qu'il apprécie le plus, c'est............... quand la couture est terminée et que le salon retrouve figure humaine après un weekend de salon-atelier avec des bouts de fil et de tissus partout (et pourtant, oui, je nettoie au fur et à mesure !).

    Sinon, il aime généralement tout ce que je couds pour lui, avec son gabarit hors norme de gens-du-nord perdu au milieu des lilliputiens méditerranéens (Mr est belge et nous vivons à Marseille), il est vraiment content quand le Tshirt/Pyjama/etc est de la bonne longueur ! 

    Quant aux vêtements pour moi, en général, outre tout ce qui a un décolleté plongeant (qui reste une valeur sûre), son approbation se tourne vers tout ce qui flatte son goût pour la sobriété, et le classique de bon ton (mais il ne faut pas que ça fasse trop mémère non plus, écueil difficile à éviter quand on approche les rivages chaotiques de la cinquantaine....).

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :